La poésie chilienne

Deuxième et dernier livre publié de son vivant par Juan Luis Martínez, en 1978, La poesía chilena est une boîte noire dans laquelle on trouve un peu de terre dans un sachet et un livre contenant les certificats de décès de quatre grandes figures de la poésie nationale, Pablo Neruda, Gabriela Mistral, Pablo de Rokha et Vicente Huidobro, puis un grand nombre de pages blanches qui s’achevent sur le certificat de décès du propre père de Martínez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s